La Tordue me manque… et à vous ?

et à vous ?

‘Allonz’zenfants’, ‘sauvons le roi’ et ‘du passé, faisons table rase’… (hymnes détournés)

A force d’entendre l’hymne national français chanté depuis 3 mois dans les manifs Gilets Jaunes auxquelles je participe ici en Ariège, j’ai eu envie en ce début 2019 de proposer des versions différentes de ce chant guerrier et d’autre « hymnes » !

Il faut dire que si je goûte peu les paroles de notre « Chant de guerre pour l’Armée du Rhin » devenu « Marseillaise » et surtout sa récupération politique « nationaliste », je n’apprécie pas non plus d’autres hymnes visant par exemple à sauver le roi ou la reine (God save the queen) !

Aussi je vous propose un florilège assez iconoclaste d’hymnes nationaux divers (France, Royaume Uni, Algérie, URSS…) détournés, sans oublier bien évidemment d’égratigner d’autres chansons quasi sacrées comme « l’Internationale » en jazz manouche voire le « Se canto » en version rock !!

Vous entendrez ainsi plusieurs versions de la Marseillaise : une version jazz de septembre 2018 de Nate Najar (album « Under Paris skies ») , la version avec des paroles pacifiques de Graeme Allwright enchainée avec celle « Echoes of France » du Quintet du Hot Club de France avec notamment Django Reinhardt et Stephane Grapelli . Ensuite un petit montage d’extraits de la Marseillaise utilisés successivement dans une Pub pour une voiture, dans le 1er mouvement du ‘Carnaval de Vienne’ de Schumann et en ouverture d’une chanson pop ‘All you need is love’ des Beatles !

J’enchaîne avec l’incontournable version reggae de Serge Gainsbourg en 1979 « Aux armes etc.. » . Pour faire une transition je propose « L’hymne à sept temps » de Maxime Le Forestier qui évoque la création musicale des hymnes nationaux sur des marches militaires… Ce qu’on remarque bien dans une compilation d’extraits de 3 détournements pour l’hymne français avec « La marseillaise anticléricale » interprétée par Marc Ogeret, « la Marseillaise des requins » chant anticolonial écrit par Gaston Coutet et « la Marseillaise des cotillons » par Rosalie Dubois

La deuxième partie après une virgule des Zic Zazou « God save ze marseillaise », commence par « L’hymne du MLF » dans une version que j’affectionne particulièrement de La Compagnie Jolie Môme.

On passe ensuite à « God Save the Queen » avec tout d’abord un extrait d’une émission France Inter de décembre 2018 « La tête au carré » avec un professeur d’histoire de la médecine M Fabiani évoquant l’histoire « fondamentale » (!!!) de l’origine de l’hymne britannique. Illustration avec deux versions détournées : celle du groupe Queen et celle totalement irrespectueuse des Sex Pistols avec le fameux slogan « No future » !

Au tour le « l’Internationale » d’être reprise et bousculée : la version jazz manouche swingante de Coco Briaval et celle totalement dévoyée mais avec humour par les Chanson Plus Bifluorée enchaînée avec « l’Hymne de la croissance » au faux air d’opéra par Christopher Murray.

On change de continent avec un détournement de l’hymne algérien « Kassaman », détourné dans un projet politique par le chanteur d’expression kabyle Matoub Lounès en 1998 … assassiné peu de temps après …

Encore un dernier détournement parodique avec celui de l’Hymne soviétique utilisé dans un des génériques de l’émission de TV Groland.

Pour terminer, je vous propose un court extrait d’une version rock de l’hymne occitan, le « Se canto » , repris en concert par les Goulamask !

Paul Sud • 17 mars 2019


Previous Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *