La Tordue me manque… et à vous ?

et à vous ?

C’est la reprise ! actualités juin 2019

Elle est belle, elle est belle ma reprise … Elle est fraîche !!

L’émission avec mes reprises trouvées dans l’actualité

Pour cette émission presque estivale, je vous ai concocté un subtil mélange, savamment dosé, puisé dans l’actualité de ces 6 derniers mois, avec des reprises chansons française et anglo saxonne. On commence par une compotée de reprises de Brel, dans un nouvel album « Ces gens là » assez marketing mais avec quelques perles comme : « La chanson des vieux amants » par la sublime voix de Mélody Gardot .

Ensuite, toujours tiré de cet hommage à Brel 40 ans après sa disparition , on enchaîne avec « Vezoul » rappelez vous :  » T’as voulu voir Dutronc et on a vu Dutronc » . Là, dans la famille Dutronc, on pioche le fils, Thomas , manouche avec guitare, qui s’en sort plutôt bien en osant même réécrire une strophe à sa sauce.

Pour rester dans l’univers guitare, je vous propose une version de « Bohemian Rhapsody » de Queen par ‘40 Fingers’ (40 doigts pour les anglophobes !) avec 4 beaux jeunes hommes, très inspirés et qui devraient ravir les cœurs des jeunes filles (ou garçons) par la beauté … de leur doigté !!

On enchaîne en restant de l’autre côté de la manche (ou du manche … de guitare !!) avec une reprise d’une magnifique ballade des Beatles entièrement composée et écrite par Paul Mac Cartney : Blackbird,  le merle ou l’oiseau noir (en hommage aux luttes des noirs américains dans les années 60 ! Mais la version qui tourne sur les réseaux sociaux et que je vous présente, est celle d’une adolescente canadienne Emma Stevens qui l’interprétè en langue Mi’kmaq une des 70 langues autochtones du Canada – avec 260 000 locuteurs – menacée. Une chanson de lutte donc, pour défendre ces langues dites ‘minoritaires’ qui risquent de disparaître. Tout un symbole salué justement par Sire Mac Cartney himself !

Sans transition ( aucune !! ), je vous propose une reprise des Fatals Picards extraite de leur dernier album « Espèces menacées » de et avec Lio, l’inénarrable : Banana Split véritable monument historique d’une forme de variétés que [ne] nous envie [pas] le monde entier ! No comment

Ensuite, suit une version d’Aldebert et consort – Les Innocents · Mortelle Adèle · Claudio Capéo · Gauvain Sers · Claire Keim · Sylvain Duthu · Pierre François Martin-Laval – Kids United Nouvelle Génération – du « J’ai 10 ans » d’Alain Souchon ;

On reste dans l’univers scolaire avec une reprise détournée et militante d’une chanson de Mika « Elle m’a dit » qui sert de cahier revendicatif à des enseignants, parents et enfants d’une école de Vendée (Chevrette) contre la suppression annoncée d’une classe « NON à la fermeture d’une classe aux hirondelles à chevrette » avec un fort clin d’œil et un soutien solidaires d’un collectif ariégeois à St Girons qui lutte pour les mêmes raisons !!

Je vous propose, après cette minute sociale de défense des services publics, de vous transporter outre atlantique avec une magnifique reprise d’un titre de Nino Ferrer « La rua madureira » (très largement inspirée de ‘Insensitive’ de Carlos Jobim) par le collectif « Bon Entendeur » qui vient de sortir un album de reprises version électro, lounge , pop ‘Aller Retour’.    On peut retrouver leurs créations « originales », arrangées , à base d’interviews de personnalités , sur leur site www.bonentendeur.com comme celle de Brassens dont je vous propose un court extrait de 2 mn sur les 55 mn du montage http://bonentendeur.com/#lhumilite

Toujours sans aucune transition , je vous présente une version, auto reprise par Sting lui même, de sa chanson « Englishman in New York » extrait de son dernier album justement intitulé « My songs« 

Suit la version de Wally et Viviane Arnoux (à l’accordéon) de la chanson créée par Jean Ferrat « L’amour est cerise » extraite d’un album « C’est un joli nom camarade » sorti fin 2018 consacré à l’ardéchois et réalisé par un Thomas Pitiot très inspiré dans ses choix de chansons et d’interprètes.

On termine avec un dernier titre extrait de l’album consacré à Brel « Ces gens là » qui a ouvert l’émission. Il s’agit d’une reprise langoureuse du titre insidieux « La Chanson de Jacky » par un Bernard Lavilliers très narquois et en verve … « beau, beau , beau et con à la fois » !!

voir son interview ci dessous


Paul Sud • 11 juin 2019


Previous Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *